MEURTRE DE MAMADOU BARRY : LA RÉACTION DE BIGOT

news-details
ROUEN

Interpellé sur l’agression mortelle de Mamadou Barry, un enseignant-chercheur guinéen âgé de 31 ans, en France, l’ambassadeur français au Sénégal, Christophe Bigot, a condamné le meurtre, exprimant sa « plus grande consternation ». « Une enquête policière est en cours. Et il appartiendra à ce que toutes les mesures soient prises pour que le coupable soit puni », a-t-il déclaré lors de l’inauguration des nouveaux locaux de campus France/ Sénégal, hier mercredi, 24 juillet.

Les faits se sont produits vendredi soir, 19 juillet, juste avant la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019. Roué de coups, près de Rouen, au cours d’une agression qualifiée de « raciste », Mamadou Barry, un enseignant-chercheur guinéen âgé de 31 ans a finalement succombé à l’hôpital.

Sauf que le suspect présente de « lourds antécédents psychiatriques ». En effet, un homme, de nationalité turque, soupçonné d’être l’auteur de l’agression mortelle, a été interpellé lundi dernier, 22 juillet. Toutefois, sa garde-à-vue sera rapidement levée du fait de son état de santé. Selon une source proche du dossier citée par Le Parisien, le suspect du meurtre de Mamoudou Barry se trouvait à un arrêt de bus où il proférait des insultes racistes.
Une marche blanche sera organisée, demain vendredi, 26 juillet, à Rouen, en mémoire du défunt.

Vous pouvez réagir à cet article