MEURTRE DES 2 ENFANTS À TOUBA : NDÈYE SALI DIOP PROMET L’ARRESTATION DES AUTEURS

news-details
PROTECTION DE L’ENFANT

« Acte de violence d’un autre âge ». C’est en ces termes que le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, Ndèye Sali Diop Dieng qualifie l’affaire des deux enfants tués au quartier Darou Rahmane à Touba, vendredi dernier. Lors de l’ouverture de la cérémonie d’installation officielle du Comité nationale d’organisation du 30ème anniversaire de la Convention des Nations-Unies relative aux droits de l’Enfant, a fait observer une minute de silence en la mémoire de ces enfants. « Au nom du gouvernement de la république du Sénégal et en mon personnel, je condamne avec la dernière énergie ces actes de violences ces actes que rien ne saurait justifier et exprime ma profonde compassion aux familles éplorées », a-t-elle déclaré. Ndéyé Sali Diop Dieng dit être « persuadée que les auteurs de ces crimes seront démasqués et traduit en justice ».

Le meurtre de ces deux enfants coïncide avec les préparatifs du 30e anniversaire de la convention relative aux Droits de l’enfant (Cde). Le Sénégal qui veut donner un cachet particulier à cet événement, prévu vers la fin de l’année, a mis en place un comité d’organisation. Son objectif est de coordonner et planifier l’agenda de l’événement. « Plus jamais ça, aurait dû, sans doute, être notre crédo dans cette démarche de célébration qui doit être, pour chaque pays signataire de la Convention, un moment d’évaluation de la mise en œuvre depuis son entrée en vigueur et son opposabilité à nos actes envers les enfants », indique Ndèye Sali Diop Dieng.

Vous pouvez réagir à cet article