MEURTRE DU PETIT AHMED SEYDI À MALIKA – LE BOUTIQUIER DU QUARTIER ACTIVEMENT RECHERCHÉ

news-details
FAITS DIVERS

L’affaire du petit Ahmad Seydi, 3 ans et demi, tué et ensuite mis dans un sac, continue de faire jaser les populations du quartier Darou Salam 6 de Yeumbeul Nord et des habitants de Malika Plage. D’après les sources du quotidien Les Echos, un boutiquier est suspecté d’être l’auteur de la boucherie sur le petit garçon. Il aurait profité de la quiétude à pareille heure (13h30) dans la rue pour appâter le pauvre marmot et le tuer net par strangulation.

Selon le journal, juste après la découverte du corps dans le sac, le boutiquier a bizarrement baissé rideau et a subitement disparu dans la nature sans laisser de traces. Depuis ce jour-là, il a fermé boutique et n’a toujours pas repris ses activités commerciales.

Ce que le voisinage a trouvé troublant et suspect. Convoqué au commissariat, le boutiquier réfute en bloc les soupçons et clame son innocence. Il développe cependant une attitude de panique et de manque de sérénité au cours de son face-face avec les enquêteurs, qui le considèrent désormais comme le suspect numéro 1 dans l’affaire et le placent dans le viseur.

Le suspect en fuite aurait craqué et se serait confié à un proche, qui a vendu la mèche à la police

De retour chez lui, signale-t-on, le boutiquier perd davantage son flegme, continue de s’agiter et finit par se confier à un de ses proches en ces termes « c’est moi qui ai tué le petit garçon » coup de tonnerre dans un ciel serein !

Le proche se retourne, regarde bien le bonhomme et l’interpelle. Celle-ci se répète et confirme. Le parent se retire en douce, court au commissariat et informe le chef de service. Qui convoque à nouveau, hier lundi, 4 mars, le boutiquier pour le coffrer. Mais, l’accusé, flairant le coup, prend entre temps ses cliques et ses claques et disparait dans la nature.

Vous pouvez réagir à cet article