image

MICHAEL BALLACK JETTE UN PAVÉ DANS LA MARRE

image

Juste avant le coup d’envoi du match contre le Japon, mercredi 23 novembre, les joueurs de l’équipe d’Allemagne se sont tous cachés la bouche, au moment de la photo officielle. Cette action symbolique se veut être une réponse à la Fifa, qui a interdit le port du brassard arc-en-ciel "One Love".

Dans les tribunes, la ministre allemande de l’Intérieur, chargée des Sports, Nancy Faeser, a enfilé dans les tribunes le fameux brassard inclusif "One Love" dont ne voulaient pas les organisateurs, avant de tweeter la photo sur les réseaux sociaux. Elle a ensuite mis une veste.

Et quasiment en même temps, la fédération allemande envoyait un communiqué cinglant sur les réseaux sociaux : "Il ne s’agit pas d’un message politique : les droits humains ne sont pas négociables. Cela devrait être une évidence. Malheureusement, ce n’est toujours pas le cas. C’est pourquoi ce message est si important pour nous. Nous interdire de porter le bandeau, c’est nous interdire de parler", selon le texte.

Mais, vu les résultats affichés et sanctionnés par une élimination au premier tour, des interrogations subsistent. L’équipe nationale allemande ne s’est-elle pas trompée de combat ? La question est loin d’être saugrenue surtout la sortie fracassante d’une des légendes du foot allemand. Michael Ballack a véritablement jeté un pavé dans la marre. « Comment voulons-nous gagner la Coupe du monde masculine alors que, depuis le début du tournoi, nous soutenons une cause qui n’a rien à voir avec la virilité ? », s’est-il indigné à travers un twitt. Une indignation qui se justifie d’autant plus que la Mannschaft s’est toujours illustrée par sa rigueur et d’un comportant digne d’un guerrier dans un champ de bataille.

MT

4 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article