MIMI TOURÉ ATTEND L’IGE « AVEC SÉRÉNITÉ »

news-details
Gestion du CESE

Aminata Touré n’est pas ébranlée par l’envoie d’une mission de l’Inspection générale d’Etat au Conseil économique social et environnemental pour fouiller sa gestion et celle de son prédécesseur en l’occurrence, Aminata Tall. « Je n’ai pas encore été mise au courant d’une telle mission mais, de toute façon on l’attend avec sérénité », a déclaré l’ancienne ministre de la Justice, contactée par le Quotidien.

Deux semaines après avoir quitté l’institution, Mimi Touré laissait déjà entendre qu’elle n’y a traîné aucune casserole. À cet effet, elle avait déclaré avoir demandé que le CESE soit audité de sa création en 2013 au jour de son départ. Ainsi, indiquait-elle, « les choses seront claires et on passera à autre chose. J’ai moi-même procédé à un audit d’entrée par un cabinet habilité, suite à la consultation de prestataires. Je demande mieux, un audit par les organes habilités de l’Etat du CESE depuis 2013, date de sa création au jour de mon départ. »

Sa volonté sera exaucée puisque, selon une information révélée en exclusivité par Emedia.sn, une mission de vérification de l’inspection générale d’État se penche justement sur sa gestion et celle de Aminata Tall, qui l’a précédée au CESE et a occupé la fonction de présidente de la 3e institution de la République, de 2013 à 2019.

Vous pouvez réagir à cet article