MOBILISATION POUR LA JUSTICE CLIMATIQUE

news-details
FLASHMOB DU CAMP CLIMAT SÉNÉGAL

Réclamer la justice climatique en Afrique est la mission que s’est donnée la plateforme Camp Climat Sénégal, qui a organisé un flashmob mobilisant plus de 600 personnes sur la place du Souvenir de Dakar. Selon Aboubacry Wade, l’un des leaders, il s’agit de sensibiliser la population, principalement les jeunes, sur les enjeux du changement climatique, une équation à la fois globale et locale.

En effet, cette question touche, actuellement, toutes les régions du monde et ne manque pas de susciter des débats avec des positions diffuses. Camp Climat Sénégal entend ainsi prendre les devants. « Ce sujet n’est pas assez pris en compte dans notre continent », déplore Wade. Pour atteindre son objectif, assure-t-il, l’organisation compte sur le soutien des pouvoirs publics qui selon elle, sont les premiers acteurs pour la préservation du climat. Parmi les exigences phares, Camp Climat Sénégal propose, ainsi, la fermeture de la Centrale à charbon de Bargny.

Le combat des activistes en faveur du climat est basé sur différentes activités à travers Dakar et sa banlieue mais aussi à l’intérieur du Sénégal, comme à Bamboung où un camp climat a permis le reboisement de plus de 2100 arbres dans les Îles du Saloum.

De même, le vendredi 27 octobre 2019, une campagne de reboisement a été organisé à l’unité 4 des Parcelles Assainies où un dépotoir d’ordures a été littéralement transformé en un havre de paix, avec une centaine d’arbres plantés à la place. Une activité réalisée à la demande des habitants du quartiers, et grâce au soutien d’OSIWA.

L’ONG a notamment assuré le financement servant à l’achat des plantes. Ce programme est suivi d’un « débat Jotaay », point essentiel de l’opération sensibilisation. Les mêmes activités sont, également, prévues dans les régions de Thies, Louga et Saint-Louis.

Vous pouvez réagir à cet article