MODUS OPERANDI D’UN PILLAGE

news-details
Détournement de fonds au ministère de la Santé

Le parquet a ouvert une information judiciaire pour détournement de deniers publics, faux et usage de faux et blanchiment de capitaux. Ce, dans le cadre du projet de Renforcement du système de santé (RSS), logé au ministère du même nom. Libération révèle le modus operandi du mis en cause, Ousmane Diop, pour piller ledit projet.

Selon le journal, tout est parti d’un financement de plus de 2,8 milliards du fonds mondial dont le Sénégal avait bénéficié en 2016 pour le RSS qui avait comme comptable Ousmane Diop. Et, un audit interne du fonds a révélé de très « curieuses » dépenses, rapporte la source. Laquelle signale que le mis en cause aurait détourné 74 millions de francs CFA avec l’aide de deux complices au moins. Les mis en cause, souligne Libération, avait créé une société fictive du nom de « Ipresa Léonie Dieng’ ». C’est ainsi que, détaille le journal, lorsqu’ils recevaient du Dage, des chèques libellé au nom de « IPRES », Ousmane Diop y ajoutait « Sa Léonie Dieng ». Le chèque falsifié revenait par magie du faux au nom de « Ipressa Léonie Dieng » qu’il s’empressait d’encaisser par un chauffeur du ministère au nom de Chérif Mahine Sané.

Interrogé sous le régime de la garde-à-vue, ce dernier a soutenu qu’il ne savait rien des manœuvres frauduleuses d’Ousmane Diop. Lequel a confirmé cette version lors d’une confrontation.

Vous pouvez réagir à cet article