image

MOHAMMED BEN SALMAN PEUT-IL ÊTRE ARRÉTÉ POUR COMPLICITÉ À PARIS ?

image

Une plainte pour complicité de torture et de disparition forcée en lien avec l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi a été déposée ce jeudi 28 juillet 2022 à Paris. Elle vise le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman (MBS), en visite en France. L’annonce a été faite par deux ONG et leur avocat français, selon l’Afp. Il s’agit d’une plainte de 42 pages qui affirme que MBS « est un complice de la torture et de la disparition forcée de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018 » et qu’il « ne bénéficie pas de l’immunité de poursuite car, en tant que prince héritier, il n’est pas chef d’État », précisent l’ONG Democraty for the Arab World Now (DAWN) et l’association Trial International.

D’ailleurs, la fiancée du journaliste assassiné se dit de son côté « scandalisée » par la venue du prince saoudien à Paris. La fiancée de Jamal Khashoggi, le journaliste assassiné en 2018 dans les locaux du consulat saoudien à Istanbul, s’est dite, selon l’AFP, "scandalisée" que le président français Emmanuel Macron reçoive à dîner le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

EMEDIASN

28 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article