MOMAR THIAM DÉPLORE LE MANQUE DE COORDINATION DANS LA COMMUNICATION DU GOUVERNEMENT

news-details
JURY DU DIMANCHE

Momar Thiam a été interpellé, lors de son passage devant le Jury du dimanche sur Iradio (90.3) sur les engagements de l’Etat du Sénégal, au Comité des droits de l’homme des Nations Unies, de réhabiliter Karim Wade dans ses droits et de réparer le préjudice subi. Des engagements qui, il faut le rappeler, ont précipité les limogeages de Moustapha Kâ, le directeur des Droits de l’homme au ministère de la Justice et Samba Ndiaye Seck, le directeur de cabinet du secrétaire d’Etat chargé de la promotion des droits humains. « Cette situation est non seulement paradoxale et contradictoire mais ubuesque. Il y a un manque de coordination au niveau de la communication gouvernementale sur cette question », a relevé l’expert en communication. Poursuivant, il indique : « on est tenté de dire est-ce qu’il n’y a pas des tiraillements par rapport à l’amnistie de Karim Wade au plus haut sommet de l’Etat. Et que le président de la République n’était pas dans une position d’élargissement total ou même d’indemnisation et qu’il y a une autre partie qui l’était. Et c’est ce que le président Wade voulait mais les discussions n’ont pas abouti. On l’impression qu’il y a eu un cafouillage au niveau du gouvernement et qu’il y a eu des malentendus. Ce qui a été dommage ». Toutefois, Momar Thiam reste optimiste et pense que cette brouille sur la réhabilitation de Karim Wade n’affectera en rien les retrouvailles entre Wade et Macky. « A mon avis, ils trouveront toujours un terrain d’entente », croit-il dur comme fer.

Vous pouvez réagir à cet article