image

MOR SECK FAISAIT MIROITER UNE BAGUE MAGIQUE A SES VICTIMES

image

Condamné dans le passé à trois mois de prison ferme pour une affaire de multiplication de faux billets de banque, Mor Seck a encore comparu, ce lundi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Il est poursuivi pour les faits d’escroquerie et de charlatanisme. Il ressort des débats d’audience que le mis en cause faisait miroiter à ses victimes une bague magique qui, était capable de les rendre riche au bout d’une semaine. Cependant, il a nié les faits qui lui sont reprochés avant de donner sa version des faits.

S’agissant du plaignant Babacar Thiam, le prévenu a déclaré que ce dernier l’avait sollicité pour des prières parce que sa femme avait un problème de conception. "Il m’a remis 2800 euros (1million 892mille) pour lui faire des incantations mystiques. On a signé un contrat de 4 millions. Au moment où je faisais les aumônes avec cet argent, il était toujours présent. C’est par la suite qu’il est allé en Allemagne", a indiqué le mis en cause.

Poursuivant, il a confié au juge qu’il ne connait ni Diabel, ni Jupiter, tous des plaignants. Pourtant, le prévenu avait évoqué à l’enquête préliminaire qu’il devait faire une bague à Diabel qui, le rendrait riche au bout de 7 jours. "On n’a jamais évoqué le cas de Diabel devant les policiers. Cependant, je dois dire que j’ai eu à faire beaucoup de bagues à des gens. Et, je n’ai jamais garantie à quelqu’un qu’il pourra être riche une fois en possession de cette bague", a-t-il dit.

Par ailleurs, l’enquête a révélé qu’il a posté une vidéo sur le net et dans laquelle il révélait qu’il pouvait confectionner une bague qui permettait d’être riche au bout d’une semaine. "J’ai fais plus de 200 vidéos sur le net dans lesquelles je parlais de mes activités. Et dans certaines de mes vidéos, j’ai eu à dire que je confectionne des bagues pour une ouverture, etc. Depuis 2007, je suis dans cette activité et c’est là première fois que j’ai maille à partir avec la justice", a-t-il répondu.

Dans son réquisitoire, la parquetière a dit : "il faut nous dire ce que tu as dit à propos de cette bague pour que les gens te remettent de l’argent. Ils ne vous ont pas remis cette somme pour tes beaux yeux. Tu avais clairement dit 7 jours pour qu’ils deviennent riches". "Je n’ai jamais promis cela. Seul le bon Dieu est capable de rendre riche. Mais après le travail effectué, la personne envoie un GP pour récupérer la bague", a répondu Mor Seck. Poursuivant, la représentante du ministère public renseigne que Babacar Thiam a remis au prévenu 3 millions 900 mille et Diabel Ciss 700 mille.

Convaincue de la culpabilité du prévenu, elle a requis à son encontre un an de prison ferme. Une peine sévère selon la défense. "C’est de la naïveté ou de la cupidité le fait de vouloir devenir riche après 7 jours une fois après avoir obtenu cette bague. Un simple mensonge ne suffit pas à constituer les manœuvres frauduleuses. Il est courageux et il vous a dit tout ce qu’il fait. Il est marabout. Ce n’est pas de l’escroquerie", a dit la défense qui, a plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale. En rendant le verdict, le président du tribunal a déclaré le prévenu coupable avant de le condamner à 6 mois de prison ferme.

Cheikh Moussa SARR

28 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article