MORCELLEMENT DE PARCELLES À GUÉDIAWAYE : L’ÉTAT FREINE LES IMPÔTS ET LE CADASTRE

news-details
SOCIETE

L’Etat a mis fin aux morcellements de la bande de filaos. Cette bande, qui s’étend sur 9 hectares de superficie, était attribuée au syndicat des impôts et aux agents du Cadastre. Mais, les autorités étatiques ont décidé de geler la décision d’attribution. Le journal Libération qui donne l’information révèle que, « bien avant le décret 2021-701 du 4 juin 2021, approuvant et rendant exécutoire le Plan d’urbanisme de détails (Pud) de la zone nord de Guédiawaye et déclassant 15058 hectares de cette bande, le syndicat des impôts et domaine ainsi que la coopérative des agents du cadastre avaient fait main basse sur ces 9 hectares au niveau de ce site très prisé ».

Selon toujours la source, au-delà de la coopérative des agents du cadastre et du syndicat des Impôts, il est attendu que cette annulation soit étendue aux 200 parcelles attribuées, sur la même bande, à Senfoot1 et Senfoot2 dont le bénéficiaire économique sur le papier se nomme Djiby Dieng.

Vous pouvez réagir à cet article