MORT DE DEUX ENFANTS À BAMBILOR : UNE DÉLÉGATION DU GOUVERNEMENT ANNONCÉE

news-details
FORTES PLUIES

Une délégation gouvernementale est annoncée à Bambilor, commune située à une trentaine de kilomètre de Dakar, aujourd’hui vendredi, 23 août, suite à la mort par noyade de deux garçons de 15 et 8 ans. Il s’agit d’Ahmadou Bamba Diop et Massakha Diop, emportés par les fortes pluies enregistrées dans la nuit de mercredi à jeudi. Leurs corps ont été retrouvés après plusieurs heures de recherches par les sapeurs-pompiers. Plus précisément vers 14 heures hier jeudi, 22 août, à côté de la city Apix sise à 300 mètres du quartier environ).

« La périurbanisation nous préoccupe »

« C’est vers 04 heures du matin que nous avons été tirés du sommeil par les eaux qui avaient envahi la maison, se plaint Amadou Makhtar Gackou, dans les colonnes du Le Quotidien. C’était le sauve-qui-peut, et on a laissé derrière nous tous nos bagages. Les eaux ont tout détruit. Nous vivons ici depuis plusieurs années mais c’est la première fois que cela arrive ». Le sinistré pointe un doigt accusateur sur les cités nouvellement construites dans la zone. Les Gackou ont été toutefois plus chanceux que leurs voisins de la famille du jeune adolescent décédé, rapporte le journal. « C’est après avoir sorti les enfants chez moi que j’ai entendu des cris de détresse chez nos voisins. Quand je suis arrivé, ils demandaient après leur enfant qu’ils ne parvenaient pas à retrouver », confie Makhtar Gackou.

Membre du collectif ’’Sam sa gokh’’ (protéger son quartier), Abdoulaye Sylla embouche la même trompette que Gackou. « Comment peut-on ériger des maisons sur le passage naturel de l’eau ? assène-t-il. C’est ce qu’a fait la société Akys. J’avais alerté en parlant au maire et au Sous-préfet. Le Préfet avait dit qu’il allait écrire à qui de droit, et le maire nous a dit qu’il n’est pas technicien mais que les techniciens l’avaient rassuré qu’il n’y aura pas de problème. »

« L’autre problème, listent ces habitants, c’est le pont traversant le quartier Diassane. Ils ont ramené les dimensions de 5 à 3 mètres. Ce qui fait que l’eau reste bloquée dans nos maisons. »

Vous pouvez réagir à cet article