MORT DES 3 GUINÉENS AUX ALMADIES : LES CONFESSIONS DU CHAUFFEUR

news-details
DAKAR

Le procès de Walid Hassan, le conducteur qui a tué, aux Almadies trois ressortissants Guinéens est renvoyé jusqu’à lundi prochain par le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar sur demande des avocats de la défense. Ces derniers veulent une médiation avec la famille des victimes pour réparer le préjudice causé par leur client.

Dans le procès-verbal de l’enquête préliminaire, le prévenu est revenu sur les circonstances de l’accident. Face aux éléments enquêteurs, Walid Hassan a fait savoir que ce jour-là, il était dans un célèbre bar-restaurant pour la célébration du mariage de sa meilleure amie. Il a quitté les lieux vers les coups de 3h du matin et, une fois à la hauteur des Almadies, il a perdu le contrôle de son véhicule et a fini sa course dans une maison où il a tué trois personnes.

A la question des éléments enquêteurs de savoir s’il était ivre au moment des faits, le prévenu de répondre : « J’avais pris des vers de fruits rouges alcoolisés. Je ne me rappelle pas du nombre de verre que j’avais bus. Mais, pour moi, je n’étais pas ivre ». Poursuivant, il renseigne qu’après le choc, de gens lui ont demandé de ne pas bouger. Il a abdiqué et est resté sur place jusqu’à l’arrivée des gendarmes qui l’ont interpellé. Walid Hassan a également révélé que le véhicule ne lui appartient pas. « Il a appartient à mon père. Je l’avais pris sans l’avertir mais j’ai un permis de conduire », soutient-il.

Vous pouvez réagir à cet article