MORT DES DEUX DÉTENUS À REBEUSS : L’AUTOPSIE RÉALISÉE CE JEUDI

news-details
BOUSCULADE À LA PRISON

C’est aujourd’hui jeudi, 29 août, au lendemain de la mort des deux (2) détenus dans la chambre 11, à la Maison d’arrêt de Rebeuss, que l’autopsie sera faite sur les dépouilles. Ce, pour déterminer les vraies raisons du drame. Entre bousculade et électrocution, les circonstances demeurent encore floues sur cette affaire.

Dans un communiqué, la Direction de l’administration pénitentiaire révèle que c’est un « ventilateur de la chambre onze » qui est à l’origine du drame, après avoir « produit des étincelles provoquant un mouvement de panique parmi les détenus ». Avant de préciser que les surveillants de prison « ont agi promptement pour évacuer la chambre, mais en vain ». Ainsi, ils n’ont pas pu « sauver tous les occupants puisque deux corps inertes ont été retrouvés à même le sol ». Et, « malgré la prise en charge immédiate par le personnel de l’infirmerie, leur décès a été constaté quelques minutes plus tard par le médecin-chef de l’Administration pénitentiaire. »
Les corps ont été acheminés par les sapeurs-pompiers à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec.

Loin d’être convaincue, Amnesty international section Sénégal réclame « une enquête et des informations claires » suite à la mort des deux détenus.
Par ailleurs, le ministre de la Justice, Me Malick Sall, se rendra samedi prochain, 31 août, auprès des familles des victimes pour présenter les condoléances du chef de l’Etat, Macky Sall.

Les défunts, Babacar Mané, 19 ans et de Cheikh Ndiaye, 18 ans, habitaient dans la banlieue dakaroise, respectivement à Tivaouane Peulh et Thiaroye. Ils purgeaient des peines pour délits de vol.

Vous pouvez réagir à cet article