MOUNDIAYE CISSÉ : « LE FICHIER N’EST PAS MAUVAIS, MAIS IL EST PERFECTIBLE »

news-details
SOCIÉTÉ CIVILE

Directeur exécutif de l’ONG 3D et représentant de la société civile au dialogue national, Moundiaye Cissé s’invite au débat sur le fichier électoral après que l’opposition a rejeté les conclusions des auditeurs internationaux jugeant le fichier « fiable et cohérent ».

Selon lui, le fichier est bon mais il peut être amélioré. « Du point de vue des normes internationales, nous pouvons dire que nous disposons d’un bon fichier électoral, mais c’est dans son organisation et son fonctionnement que des problèmes ont été constatés », a-t-il confié au journal « Le Soleil ».

De l’avis de cet expert électoral, un toilettage est toujours nécessaire, c’est-à-dire des corrections doivent être apportées aussi bien dans le fonctionnement que dans l’organisation. Mieux, il pense qu’on doit dépasser ce débat pour corriger les points faibles. « Le fichier n’est pas mauvais, cependant, il est perfectible. Il faut juste corriger les anomalies », ajoute-t-il.

D’après Moundiaye Cissé, l’Etat devrait prendre en considération les exigences de l’opposition. Il fallait rassurer l’opposition et restaurer la confiance entre les acteurs. « Je pense que nous devons accentuer les efforts pour éviter un nouveau report des élections. C’est pourquoi nous avons tenu à couper la poire en deux. Quand le gouvernement a proposé la date plafond de février 2022, nous sommes intervenus auprès des autorités pour l’encourager à introduire un amendement et fixer la date butoir de janvier 2022 », dit-il.

Vous pouvez réagir à cet article