Mali : IBK décrète trois jours de deuil national

news-details
TUERIE D’OGOSSAGOU

Le président Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK a décrété 72 heures de deuil national. Ce, cinq (5) jours après le tragique attentat terroriste survenu dans le village d’Ogossagou dans le cercle de Bankass, région administrative de Mopti, centre du Mali. Un attentat qui a visé les paisibles populations de cette localité, faisant 134 morts et 43 blessés dont 17 enfants, 23 hommes et 20 femmes, rappelle mali-web.org. Le site malien souligne que tout le pays est plongé dans la douleur et la compassion car c’est le tout premier acte terroriste de cette ampleur que notre pays a connu depuis son existence en un seul jour.

Ainsi, le chef de l’Etat malien après sa visite dans les lieux du drame il y a 48 heures, a pris un décret lors du Conseil des Ministres, tenue hier jeudi, 28 mars 2019, (décret numéro 2019-0260/PRM du 28 mars 2019), un deuil national de trois (3) jours , à compter de ce vendredi 29 mars 2019 à minuit sur toute l’étendue du territoire national en hommage aux victimes de cette attaque terroriste perpétrée le 23 mars 2019 contre les populations du village d’Ogossagou dans le cercle de Bankass . Les drapeaux seront mis en berne sur tous les bâtiments et édifices publics pendant toute la durée du deuil.

« L’heure est grave, l’heure est à être à l’interrogation sur la survie du Mali, en avons-nous volonté ? On nous a légué un pays, nous sommes fiers de dire qu’il vient de loin... Que tous ceux qui ont quitté cette terre malienne dans les conditions de violences inouïes, sans que cela fut la volonté du Créateur, que tous soient convaincus, que nous n’aurons de cesse d’extraire ce fléau, ce cancer du Mali », avait déclaré IBK, le 26 mars 2019, s’adressant à la Nation.

Vous pouvez réagir à cet article