VIDEO - Me AÏSSATA TALL SALL : « POURQUOI JE SOUTIENS MACKY »

news-details
PRESIDENTIELLE 2019

’’Osez l’avenir’’ d’Aïssata Tall Sall soutient le candidat sortant, Macky Sall. C’est la résolution prise à l’issue de l’Assemblée générale de sa coalition, ce lundi 28 janvier à l’hôtel Le Ndiambour. L’ex-opposante indique n’avoir reçu aucune pression maraboutique, listant ses points de convergence avec le président sortant et candidat à sa propre succession. Le cas Khalifa Sall s’est invité dans les débats. Se démarquant désormais du C25, LE collectif des candidats de l’opposition dont la plupart ont été recalés, la mairesse de Podor renseigne qu’elle va adresser un courrier à l’ensemble de ses ex-camarades pour leur faire part de sa nouvelle position.

Entretiens avec les candidats à la présidentielle

Pourquoi Macky Sall et pas les autres ? La réponse d’Aïssata Tall Sall : « Les débats ont été longs parce qu’ils ont été passionnants. Ils ont passionnants parce que nous parlons du Sénégal. Et parlant du Sénégal, nous parlons de nous-mêmes, de notre présent et surtout de notre avenir et celui de nos enfants. Voilà pourquoi, nous avons tenu à faire deux choses : La première, c’est qu’en toute démocratie, en toute transparence et en toute responsabilité, que ceux-là qui sont les démembrements de la coalition ’’Osez l’avenir’’ dans les contrées les plus éloignées du Sénégal nous rejoignent et viennent donner de façon libre et souveraine leur appréciation de la situation politique nationale. Nous avons 45 départements, nous avons écouté les 45 délégués de ces départements du Sénégal. Nous avons même la position de nos diasporas respectives, celles de l’Occident, l’Afrique en général. Et, chacun a dit son appréciation de cette situation. Chacun a dit ce qu’il pensait bon et juste que nous fassions. Chacun a assumé la responsabilité de sa décision. A l’unanimité, nous avons décidé de soutenir le candidat Macky Sall. »

Points de convergences avec le président sortant

« J’ai rendu compte des différentes rencontres que personnellement j’ai eues avec les candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019. J’ai rendu compte des entretiens que j’ai eus avec mon frère Idrissa Seck, mon jeune frère Ousmane Sonko, avec le président Macky Sall. A toutes ses rencontres, jamais, je n’ai été discuté seule. Bocar Sadikh Kane et Babacar BA m’ont accompagnée. J’ai rendu compte de tout ça à l’Assemblée générale. (...) Nous, nous avons un programme qui s’appelle la société du progrès. Lui, il a un programme qui s’appelle le PSE (Plan Sénégal Emergent). Et l’autre soir, pendant tout l’entretien qu’on a eu, on a parlé des points saillants qui pourraient être les points de convergence entre la société du progrès et le PSE. Et, nous avons, par exemple, parlé de l’agriculture. Tout le monde sait que dans ce volet du PSE, l’Agriculture va occuper une place extrêmement importante. Si vous retournez à la société du progrès, vous verrez ce que nous, nous disons de l’Agriculture et de l’Industrie même qui est la fille de l’Agriculture. Nous avons beaucoup parlé du volet social. Je suis convaincue que le candidat que j’ai entendu parler s’il a la chance d’être réélu, deux choses fondamentales il les fera pour ce pays. Nous avons même évoqué les problèmes de la culture pour vous dire qu’on a embrassés pas mal de domaines sur lesquels nous avons eu beaucoup de convergences. C’est un candidat qui a un programme, je pense modestement enrichir ce programme-là. Je crois que comme il m’a tendu la main, il écoutera ce que je viendrais au nom de la Coalition ’’Osez l’avenir’’ lui apporter pour le bien du Sénégal et le bien-être des Sénégalais. »

Pas de pression maraboutique

« Je dois dire et c’est très important qu’il arrive que les leaders politiques se retranchent derrière leur base pour dire que c’est ma base qui a décidé. Ma base a décidé mais moi aussi j’ai décidé parce que j’ai une parole avec la base. Et, après mûre analyse de la situation politique, moi-même, mon opinion personnelle était que je soutienne le président Macky Sall. Non pas parce que j’ai reçu des pressions. Jamais je n’ai agi sous le coup de la pression. Mes décisions politiques, je les assume en toute responsabilité. Personne ne me les dicte. Maintenant, j’agi avec la base mais j’ai ma position. Dieu merci, là, ma position et celle de la base se confondent totalement. Donc, notre coalition est en phase avec elle-même. »

’’Khalifa Sall est mon frère’’

Interrogée sur le sort de son ancien camarade au Parti socialiste (PS), Aïssata Tall Sall a été brève : « Khalifa Sall, il est mon frère, il est mon camarade. Il est dans toutes mes pensées et mes actions. Je ne l’oublierai jamais dans ce que je fais. C’est la seule chose que je peux dire. »

Position dans le collectif du C25

Aïssata Sall se démarque du C25 dit du collectif des candidats de l’opposition dont la plupart ont été recalés. « Je faisais partie du C25 parce que j’étais un candidat de parti, reconnait-elle. Poursuivant, elle ajoute : « Nous avions estimé, tous les candidats recalés, que nous devions mener ensemble, dans un cadre de concertation, nos actions et même d’autres candidats qui n’étaient pas recalés. Et, dans ce C25, je n’ai pris aucune position qui ira à l’encontre de ce que je pense faire. A partir du moment où avec ma coalition nous avons décidé de soutenir le candidat Macky Sall, je ferai un courrier, parce que moi mes positions de les assume, à l’ensemble de mes camarades du C25 pour porter à leur attention la décision qui a été souverainement prise par l’Assemblée générale de la coalition ’’Osez l’avenir’’. »

Vous pouvez réagir à cet article