Me ASSANE DIOMA NDIAYE NE DÉFENDRA PAS BOUGAZELLI, FAIBLE MOBILISATION EN FAVEUR DU DÉPUTÉ

news-details
JUSTICE

Du mouvement au Tribunal de Dakar où Seydina Fall alias Bougazelli est déféré depuis 07 heures, ce vendredi matin. À noter l’arrivée de certains avocats, pressentis pour assurer sa défense, à l’instar de Me El Hadji Diouf qui avait annoncé il y a deux jours, la constitution d’un pool d’une trentaine d’avocats.

Annoncé dans le pool d’avocat, Me Assane Dioma Ndiaye ne s’est finalement pas constitué pour la défense de Bougazelli. La précision est faite par l’avocat lui-même, à sa sortie de la cave.

Selon des informations glanées sur place par Emedia.sn, l’ex député pourrait faire au Procureur en début d’après-midi, vers 15 heures, après la réunion du parquet, a glané Emedia.sn, sur place.

Sur place, la mobilisation est très faible. Rien à voir avec les traditionnels rushs quand un homme politique est en pareille situation. Un des proches du mis en cause fait le constat et préfère s’en remettre à Dieu. En boubou bazin bleu, l’homme a le regard hagard. Il s’appelle Habibou Yade. Interrogé par Emedia.sn, il dénonce l’absence de solidarité au sein du camp de l’Alliance pour la République, le parti au pouvoir au sein duquel milite le député démissionnaire, Seydina Fall Bougazelli.

« Bougazelli est une victime dans cette affaire », martèle son ami, Habibou Yade, sans chercher à convaincre, avant d’être rejoint plus tard par d’autres soutiens de Bougazelli.

Vous pouvez réagir à cet article