Me Alioune Badara Cissé : « La situation risque d’empirer »

news-details
Craintes de troubles postélectoraux

Le médiateur de la république a brisé le silence pour se prononcer sur la situation actuelle du pays, surtout sur les manifestations qui prévalent dans le pays après l’invalidation des candidatures de Karim Wade et de Khalifa Sall par le Conseil constitutionnel. Le médiateur lance un appel au calme et à la sérénité. Ce, en demandant aux acteurs politiques et ceux qui le soutiennent de comprendre que l’élection n’est qu’un moment de l’histoire. Et, indique-t-il, si les leaders de l’opposition ne parlent pas à leurs militants, la situation risque d’empirer.

Selon Vox Pop, le médiateur de la république estime que l’avenir du Sénégal, c’est dorénavant au-delà du 24 février. « Je souffre de voir de vieilles personnes humer le gaz lacrymogène. Je souffre de voir des jeunes ensanglantés. Je souffre de voir un service d’ordre qui ne sait pas faire la part des choses », a déclaré Alioune Badara Cissé qui pense qu’aucune instabilité ne devrait être acceptée. Il demande aux autorités religieuses, coutumières et aux membres de la société civile de jouer leur partition en s’adressant aux sénégalais. Car, le Sénégal est un et indivisible.

Vous pouvez réagir à cet article