Me OMAR YOUM : « IL FAUT MODERNISER NOS GARES »

news-details
REPRISE DU TRANSPORT INTERURBAIN

La modernisation des gares routières passera par la maîtrise des flux de passagers en vue d’un service de qualité. La précision est faite par Me Omar Youm, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, qui présidait ce lundi matin, 8 juin, la réouverture officielle de la gare routière de Rufisque.

« En moins de 48 heures, nous avons vu ici que toutes les dispositions ont été prises en termes, d’abord, du respect du protocole sanitaire à l’entrée où les passagers sont déjà accueillis avec tout le dispositif nécessaire de lavage des mains, de port du masque qui est obligatoire. Ensuite, d’enregistrement, ce qu’on appelle le manifeste qui n’est pas une science infuse, qui n’est pas difficile. Et que nous allons améliorer parce que comme on l’a dit dans l’arrêté que je viens de prendre, le manifeste peut être sur support papier ou électronique. Pour l’instant, c’est le support papier », a-t-il expliqué.

La tutelle de poursuivre : « Petit à petit, avec pédagogie et accompagnement, je suis sûr que les transporteurs qui ont toujours fait œuvre de créativité, d’innovation vont s’adapter à cette nouvelle législation, qui a un soubassement sécuritaire. Au-delà de la Covid-19, nous voulons que tous les flux de passagers soient enregistrés, et que les donnés soient réelles. Parce qu’on ne veut pas de politique dans un secteur sans les données qui sont des outils d’aide à la décision. Je pense que commencer à avoir les données sur les passagers nous permet de mesurer avec exactitude la demande de transport au Sénégal, et ensuite d’accompagner et de prendre les mesures qu’il faut pour tailler l’offre de transport à la demande de transport. Et cela les transporteurs l’ont compris, nous serons à leur disposition dans la région de Dakar et Thiès, avec le CETUD pour accompagner ces initiatives, et intégrer les ressources informatiques au cœur de la gestion des gares. Il est possible de moderniser nos gares. Les gares doivent être en compétition avec les gares ferroviaires que nous aurons ici, en compétition avec les aéroports. Parce que le client, il est le même, qu’il soit du ferroviaire, du terrestre ou de l’arien. Il doit en charge. Et à qui on doit un service de qualité ».

Vous pouvez réagir à cet article