Me Sèye propose la prolongation du mandat des députés jusqu’en 2024

news-details
Politique

Me Ousmane Sèye a une vision claire du fonctionnement de l’Assemblée nationale. Pour lui, le parlement n’est pas une opposition. « Dans un régime présidentiel, l’Assemblée nationale a l’obligation de collaborer avec l’Exécutif », a-t-il souligné. Face à la presse, pour faire le bilan de l’élection présidentielle du 24 février passé, l’avocat est largement revenu sur la proposition, faite par certains acteurs politiques, de dissoudre l’Assemblée pour coupler les législatives à la Présidentielle.

Me Sèye souligne que « le respect du calendrier républicain » est fondamental dans une République. Toutefois, si l’idée de couplage de ces deux scrutins est actée, le leader de la Coalition pour l’Emergence (CPE) propose la prolongation du mandat des députés à partir de 2022, en lieu et place d’une dissolution de l’institution parlementaire. « Le président de la République qui vient d’être réélu a un ambitieux programme avec des projets nécessitant le soutien d’une Assemblée nationale épousant sa vision avec une majorité confortable. C’est le cas de l’actuelle Assemblée qui a su déjouer beaucoup de manœuvres tendant au blocage de son fonctionnement malgré sa courte durée. C’est pourquoi, le CPE propose la prolongation du mandat des députés de 2022 à 2024 pour accompagner le Président dans sa politique de réforme et faire coïncider l’élection de 2024 avec les élections législatives », a-t-il déclaré.

Sur le sujet relatif au 3e mandat de Macky Sall, Me Ousmane Sèye pense que c’est « malsain » de poser un tel débat. Selon lui, la Constitution a tranché de manière très claire cette question : « Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs (article 27 : Ndlr ». Pour Me Sèye, « même si le président Macky Sall voulait un 3e mandat, le peuple s’y opposera ».

Vous pouvez réagir à cet article