Mondial Basket : Gorgui Sy Dieng défie les adversaires des Lions

news-details
CHINE

Le Sénégal est logé dans le groupe H désigné celui « de la mort » de la Coupe du monde de Basket-ball, du 31 août au 15 septembre 2019 en Chine.
Confrontés à l’Australie, au Canada et à la Lituanie dans la phase de groupes de cet événement planétaire, les « Lions de la Téranga » auront droit à un premier tour très intense en Chine. L’intérieur Gorgui Dieng reconnaît que le Sénégal se trouve dans un groupe difficile.

« C’est un sentiment excitant, réagit-il. Notre groupe est compliqué, mais nous avons nos chances. Nous mettrons tout en œuvre pour être performants. La qualification en soi n’est pas simple, donc une fois que tu l’as obtenue, il faut tout entreprendre pour saisir cette occasion, aller au tournoi et bien jouer », lance Dieng à FIBA.basketball.

Classée 2ème meilleure nation africaine, le Sénégal participera à sa cinquième Coupe du Monde FIBA. Lors de sa dernière apparition, en 2014, les Africains de l’Ouest avaient quitté le tournoi en huitièmes de finale, après une lourde défaite 89-56 contre l’Espagne, pays hôte.

Présent il y a cinq (5) ans, le pivot des Lions estime que le fait de côtoyer régulièrement en championnat des joueurs du Canada, d’Australie et de Lituanie lui permet de savoir à quoi s’attendre en Chine cet été. « Certains des joueurs [d’Australie, du Canada et de Lituanie], je les ai vus souvent à l’œuvre et je les ai même affrontés. Je les connais bien et je connais leur style de jeu. »

Dieng, qui évolue en NBA avec les Minnesota Timberwolves, a porté pour la dernière fois le maillot national lors des matchs des Éliminatoires Zone Afrique de juin dernier à Dakar. L’imposant (2.11 m) natif de Kébémer veut terminer la saison sur une note positive avant de songer à la Chine et à la compétition mondiale. « En ce moment, souligne-t-il, j’essaie juste de me maintenir en forme et de bien jouer jusqu’à la fin de la saison. Si je suis en bonne santé, la Coupe du Monde sera une formidable aventure. »

Vous pouvez réagir à cet article