NATATION : JEANNE BOUTBIEN, PORTE-DRAPEAU DU SÉNÉGAL, ÉLIMINÉE

news-details
JO TOKYO

Toujours pas de médaille pour la délégation sénégalaise aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La nageuse Jeanne Boutbien porte-drapeau du Sénégal est passée à la trappe, après son élimination de la course en nage libre. Entrée en lice ce mercredi matin, 28 juillet, à l’épreuve de 100m nage libre, avec sept autres participantes dans la série 2, elle termine à la 7e place avec un chrono de 59 secondes 27.

Au finish, la jeune nageuse, 22 ans, s’est classée à la 46e place, sur 52 participants. Son aventure s’arrête là car seuls les 16 premiers passent en demi-finale.

Jeanne Boutbien, de parents français, a obtenu la nationalité sénégalaise, en 2016, après trois ans de démarches administratives.
Détentrice record 50 m & 100m nage libre Sénégal

La nageuse de 1m85, vainqueur du Dakar-Gorée à deux reprises, a battu le record du Sénégal sur 100 m nage libre, en février 2020, à Limoges avec un temps de 58’’53, battant ainsi le temps de 58’’59, réalisé par Khadija Ciss, en avril 2005 à Nancy.

Son deuxième record a été réalisé sur 50 m nage libre en bassin de 50 mètres avec un chrono de 27”44, lors des Championnats régionaux d’été qui se sont déroulés à Agen, en France, du 8 au 10 juin 2019. Sous les couleurs sénégalaises, Jeanne Boutbien a remporté aux Championnats d’Afrique de l’Ouest 2017, 8 médailles (3 en or, 4 en argent et une en bronze).
Elle s’ajoute à la liste des athlètes sénégalais éliminés dès le premier tour, après Binta Diongue (escrime), Ibrahima Diaw (tennis de table), Jean Bourhis (canoë slalom) et Chiara Costa (tir skeet).

Six autres athlètes sénégalais seront en lice en natation dont Steven Aimable aux 100m papillon, athlétisme, lutte simple et judo.
L’image montrant une sénégalaise blanche portant les couleurs du Sénégal, lors de la cérémonie d’ouverture des JO, a ameuté la twittosphère. Des questionnements et de l’étonnement qui n’ont pas plu à beaucoup de Sénégalais sur les réseaux sociaux, accusant leurs compatriotes de racisme contre la nageuse.

« Je me suis toujours sentie sénégalaise ! C’est vrai qu’avec l’éducation, mes parents, la culture et tout, je me sens française mais j’ai toujours vécu au Sénégal… Mais je me sens aussi sénégalaise que française. Dans ma famille je suis la première à obtenir la nationalité sénégalaise », affirmait la jeune nageuse, au cours d’un entretien avec Le Petit Journal, en 2017.

Vous pouvez réagir à cet article