NDENGUELER : DES POSSIBILITÉS DE COLLABORATION ENTRE LES DIFFÉRENTES PARTIES ?

news-details
MÉDIATION

Le ministre de l’urbanisme et du cadre de vie s’est rendu, ce mardi, Ndingueler pour rencontrer les populations de ce village qui ont maille à partir avec l’homme d’affaires Babacar Ngom pour tenter une médiation. Abdou Karim Fofana, qui a eu connaissance du dossier, dit avoir pris note et a invité les uns et les autres à trouver une solution pacifique.

« Partout au Sénégal où il y a des populations, que cela soit des entreprises, des communautés qui ne s’entendent pas, que cela soit sur des questions foncières ou autre, l’Etat doit être présent, l’Etat doit être à l’écoute des populations pour trouver des solutions pacifiques », a expliqué le ministre Abdou Karim Fofana, dans les colonnes de l’As.

Le ministre d’ajouter : « Nous sommes venus parler aux populations mais aussi pour écouter. Nous n’étions pas venus apporter une solution toute faite, mais nous étions là pour écouter chaque partie. L’écoute apaise les passions. »

Après avoir écouté les populations de Ndengueler avec leurs exigences, celles voisines de Djilakh et les responsables du groupe Sédima, Fofana a annoncé que le plus important, c’est de parvenir à entrevoir des pistes de solutions. « Il y a des exigences fermes de chaque côté, mais il y aussi des possibilités de collaboration. Il sera alors de mon devoir de synthétiser toutes ces voix qui se sont exprimées et de proposer à l’autorité un certain nombre de choses pour sortir de cette situation. Il y a des possibilités de collaboration, si l’approche est peut-être révisée », a-t-il argumenté.

Vous pouvez réagir à cet article