NDIAMÉ DIOUF : « LE MINISTRE-CONSEILLER DOIT AVOIR UNE CERTAINE DISCIPLINE »

news-details
AFFAIRE MOUSTAPHA DIAKHATÉ

Moustapha Diakhaté a payé les frais de ses sorties contre Macky Sall. Mais, jusqu’où peut aller le ministre conseiller dans sa liberté de ton public ?

Conseiller du président de la République, chargé de l’Education, Ndiamé Diouf est formel. Selon lui, le ministre-conseiller doit, avant toute chose, faire preuve de loyauté. « Le ministre conseiller, le conseiller technique ou le conseiller spécial, ce sont des hommes qui doivent travailler dans l’ombre. Tout ce qu’ils ont à dire, ils doivent le dire à l’autorité. Et, ça s’arrête là », a fait remarquer M. Diouf, interrogé par Iradio (90.3).

Très en verve, il laisse entendre que le ministre conseiller ne doit pas faire preuve de désobéissance. « Les conseillers du chef de l’Etat doivent avoir une discipline dans leur fonction, dans leur comportement. Ils doivent avoir la discrétion. Les fonctionnaires doivent respecter la hiérarchie, ils doivent avoir la loyauté. La loyauté commence par dire ce qu’on doit dire et le dire à l’autorité dans le lieu ou l’endroit où il faut le dire », martèle-t-il.

La position de Ndiamé Diouf est confortée par Chérif Salif Sy, ancien conseiller du président Abdoulaye Wade. A son avis, il y a nécessité, pour les conseillers des chefs d’Etat d’éviter de tenir certains propos en public. Dans le même sillage, il constate, pour le regretter, qu’il y a beaucoup de confusion parce que l’administration est politisée. Ce qui lui fait dire que l’administration doit revenir à l’orthodoxie pour éviter certaines choses.

Vous pouvez réagir à cet article