image

NDIASSANE REGRETTE LA POSITION DES DÉPUTÉS

image

La cité religieuse de Ndiassane regrette l’attitude des députés qui ont rejeté la proposition de loi criminalisant l’homosexualité. Il y a cinq jours, cette loi, portée par quelques parlementaires, sous l’initiative de mouvement ‘’And Sam Djiko Yi’’, était examinée au niveau par le bureau du parlement. La structure a motivé sa décision par le fait que la loi actuelle est suffisamment coercitive. « Le khalife condamne à l’image des autres chefs religieux la pratique de l’homosexualité. Il s’est trouvé que la proposition de loi est rejetée à l’assemblée nationale, c’est inadmissible. Inadmissible, par ce que, l’islam bannit cette pratique sur toutes ses formes. Maintenant, il rappelle aux gouvernants et tous les pouvoirs publics que le Sénégal est un pays fondé sur des valeurs religieuses. Donc ces pouvoirs doivent écouter les chefs religieux qui ont, à l’unisson, affiché leur désaccord sur la pratique de l’homosexualité. Ici à Ndiassane, l’on regrette la position des députés qui ont rejeté cette loi », a laissé entendre, sur les ondes d’Iradio (90.3), le porte-parole du khalife, Serigne Abdourakhmane Kounta.

Selon lui, les initiateurs de cette proposition de loi étaient venus rendre compte au khalife de leur démarche. « Le khalife leur avait prêté une oreille attentive. Et en conformité avec son éducation et les enseignements de l’islam, le patriarche leur a donné son parole en signant la criminalisation de l’homosexualité. Cela veut dire qu’ils approuve l’initiative de ceux-là qui luttent contre cette pratique », a-t-il indiqué.

Babacar FALL

11 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article