image

NDONGO SAMBA SYLLA RELATIVISE L’ADHÉSION POPULAIRE

image

Ndongo Samba Sylla relativise la ferveur populaire qui accompagne, par endroits, les derniers coups d’Etat survenus en Afrique de l’Ouest. Pour l’économiste sénégalais cela ne signifie pas que c’est une adhésion à la pratique. « Cette ferveur populaire ne veut pas dire que les populations aspirent à des régimes militaires. Elle traduit seulement le fait que ces populations espèrent avoir avec ces militaires les performances qu’elles n’ont pas pu avoir avec les régimes dits démocratiques. Lesquelles performances ont trait à un bien-être social et économique, à la sécurité », etc., estime-t-il, cité par l’Aps. Après les sanctions de la Cedeao contre le Mali, il y a eu une vague d’indignations contre l’organisation. Le peuple malien a manifesté et le gouvernement de Transition dirigé par Assimi Goïta a été dopé par cette mobilisation populaire. Certains pensent même que c’est ce qui a motivé le coup d’Etat contre Kaboré au Burkina. Dans ce pays aussi, des manifestations ont été organisées pour soutenir la nouvelle junte cornaquée par le lieutenant-colonel Damiba.

EMEDIASN

1er février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article