NEUF CAS DE PLUS, LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE S’EST INSTALLÉE !

news-details
CORONAVIRUS - LE POINT

La sonnette d’alarme est tirée. Ce samedi, pour la première fois depuis l’introduction du coronavirus à Covid 19 au Sénégal, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr a présenté la situation du jour avec un masque qui lui a barré le visage. L’image est inquiétante et montre à quel point la situation est tendue. Il ne s’en cache pas. Son discours se fait menaçant. « Le gouvernement ne tolèrera plus un comportement qui mettra à risque la population. »

Le bilan du jour lui, ne déroge pas à la règle. Les chiffres vont crescendo. Comme hier, il y a neuf nouveaux cas revenus positifs des tests. La barre des cinquante cas est dépassée. Mais, le plus inquiétant, c’est qu’il y a désormais des cas issus de la transmission communautaire dans le décompte. La transmission communautaire, c’est un patient qui n’a pas voyagé (donc qui n’est pas un cas importé) et qui n’a été en contact direct ni avec un patient ni avec quelqu’un revenu de voyage. Selon les normes de l’Organisation mondiale de la Santé, « pour identifier un cas de la COVID-19 comme en étant un de "propagation communautaire", il faut que la source de contamination soit absolument impossible à identifier. » En un mot, le patient a pu choper le virus n’importe où.

Selon le point dressé par le ministre, il y a donc trois cas communautaires qui s’ajoutent à cinq cas importés et un cas contact du patient 5 de Touba. Désormais, le Sénégal en est à un total de 56 cas positifs, dont 5 guéris et 51 patients en soin. En plus d’une inquiétude aussi grandissante que la courbe attendue les prochains jours...

Vous pouvez réagir à cet article