image

NIASSE, UNE DPG SANS DÉBAT

image

Il semblerait que certains ironisait la Déclaration de politique générale de Moustapha Niasse du 20 juillet 2000 par « Dpg sans débats », comme le « Congrès sans débat » des socialistes qui avaient abouti au choix de Tanor Dieng comme Premier secrétaire du Ps. Djibo Leyti Ka le rappelait dans un entretien avec Le Quotidien en septembre 2012. « Il n’y a pas eu de débats. Il y a eu deux choses qui se sont passées : le Premier ministre Mousta¬pha Niasse a fait sa Déclaration de politique générale (Dpg) et est par¬ti sans crier gare. Auparavant, on s’est d’abord retrouvés -avant qu’il ne la fasse la Dpg- dans le bureau de Cheikh Ab¬doul Khadre Cissokho (alors président de l’As¬semblée nationale). On était quatre : Cis¬so¬kho, Niasse lui-même, Abdou¬ra¬him Agne, président du groupe parlementaire socialiste et moi-même », rapportait-il.

Djibo Ka : « C’est la seule fois où il n’y a pas eu débat au cours d’une Dpg »
A l’époque président du groupe parlementaire Démocratie, liberté et solidarité avec 11 députés, allié avec la Ld qui avait 3 députés et le Rnd avec un député, le leader de l’Urd avait déploré : « On a d’abord demandé le texte avant la Dpg. Il (Niasse) l’a fait en nous promettant qu’il y aura débat le lendemain, mais il n’est jamais revenu et il n’y a jamais eu débat. Il a prétexté d’un voyage ce jour-là pour se justifier. C’est la seule fois où il n’y a pas eu débat au cours d’une Déclaration de politique générale. » C’est qu’à l’époque, l’Assemblée était à domination socialiste, même si elle a été dissoute plus tard.

12 décembre 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article