« ŃO LANK » RATE SON INDÉPENDANCE

news-details
MARCHE CONTRE LA HAUSSE DE L’ÉLECTRICITÉ

Le dispositif sécuritaire est impressionnant. Les forces de l’ordre, armées jusqu’aux dents et prêts à aller au front. Toutes les voies menant à la Place de l’indépendance sont quadrillées. Des pick-up remplis de policiers sont positionnés un peu partout dans la ville.

Pendant ce temps, d’autres véhicules remplis de policiers font la ronde pour surveiller les lieux. Les magasins jouxtant la place de l’indépendance ont baissé rideaux. Le préfet de Dakar, téléphone scotché à l’oreille, donne des instructions.

Pas l’ombre d’un manifestant. Les policiers ont décliné toutes les stratégies mises en place par les manifestants. Les quelques rares récalcitrants ont été interpellés. Les journalistes qui essayaient d’interroger des manifestants en ont pris pour leur garde. Ils ont été dispersés à coups de grenades lacrymogènes.
Le mouvement « Ño Lank » manifeste contre la hausse annoncée du prix de l’électricité. Après la Place de la Nation, ex Obélisque, il a décidé de protester à la Place de l’Indépendance, une zone que l’arrêté Ousmane Ngom, inscrit dans les zones interdites à la manifestation.

Vous pouvez réagir à cet article