NON, LA CAN 2019 N’EST PAS (ENCORE) RETIRÉE AU CAMEROUN

news-details
FOOTBALL

La toile a vite fait de s’emballer avec l’information selon laquelle « la CAF aurait finalement décidé de retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 du Cameroun ». Il ne faudrait pas aller trop vite en besogne face à la vague de désinformation qui s’est ainsi déclenchée, venant principalement de médias maghrébins dont le lobbying est intense pour que le Maroc récupère l’organisation de la compétition phare du football africain.

Certaines des infos citent BeIN Sports comme source sauf que ni le site web ni les comptes BeIN Sports sur les médias sociaux n’évoquent le sujet. Emedia.sn a contacté une source participant à la réunion de la CAF qui se tient présentement à Accra, au Ghana. Sa réponse est nette : « Nous n’avons pas encore abordé cette question en réunion ». Ladite question n’est inscrite qu’en septième position de l’ordre du jour.

Selon nos informations, il est vrai que la Commission d’Organisation de Can 2019 a bien adressé une mauvaise note au pays de Paul Biya dans un de ses rapports de visite d’inspection. Une information que confirment nos confrères de Jeune Afrique, qui citent une source interne à la Confédération africaine de football, rapportant que « les conclusions de cette commission montrent que le Cameroun ne peut pas être prêt pour organiser la CAN 2019. » Après avoir étudié les rapports des missions d’inspection effectuées au Cameroun (avancées des travaux, sécurité, etc.), la Commission d’Organisation a tiré des conclusions défavorables au Cameroun.Après avoir étudié les rapports des missions d’inspection effectuées au Cameroun (avancées des travaux, sécurité, etc.), la Commission d’Organisation a tiré des conclusions défavorables au Cameroun.

Toutefois, il faut dire que les conclusions de la Commission d’organisation n’obligent pas la CAF à prendre une décision dans un sens ou un autre. C’est aujourd’hui que le président de la CAF, Ahmad Ahmad avait promis de donner une réponse définitive sur l’attribution de l’organisation de la Can 2019 lors d’une "visite de courtoisie" au Cameroun où il avait été accompagné de la légende du pays Samuel Eto’o et reçu par le président de la République Paul Biya. La CAF avait ainsi mis en délibéré sa décision d’un nouvel appel à candidature ou d’un ultimatum de la CAF au Cameroun jusqu’à fin novembre après la présidentielle camerounaise, non sans souligner « un retard important » dans la livraison des 7 stades, des 25 terrains d’entraînement et des infrastructures hôtelières.

Vous pouvez réagir à cet article