"ÑOO LANK" DEMANDE L’AFFECTATION DU NOUVEL AVION PRÉSIDENTIEL À AIR SENEGAL

news-details
AVIATION

Même si le prix officiel n’est pas encore connu, le nouvel avion présidentiel acquis par l’Etat du Sénégal est jugé très coûteux par les détracteurs du Président Macky Sall. C’est le collectif Noo Lank, qui regroupe beaucoup d’activistes et d’organisations hostiles au régime, qui en pense ainsi. Ses membres demandent au président de la République d’affecter l’appareil à la compagnie nationale, Air Sénégal, pendant les périodes qu’il ne voyage pas.

Cela permettrait d’amortir le plus rapidement le coût de l’avion, dont les membres de Noo Lank jugent l’achat inopportun. « Pour rentabiliser cette dépense, tout en permettant au président de la République de pouvoir faire ses déplacements internationaux, Noo Lank suggère d’affecter cet avion à Air Senegal pour l’exploiter pendant ses périodes d’immobilisation où le président ne voyage pas. Cela rendrait par ailleurs inutile des aménagements additionnels coûteux de luxure présidentielle. La compagnie nationale, durement affectée par la crise sanitaire, pourrait ainsi renforcer ses capacités et revenus commerciaux », ont dénoncé les membres dudit collectif.

AMORTISSEMENT : « 7 MILLIONS PAR JOUR PENDANT... 20 ANS ! »

Dans son communiqué, Noo Lank a donné un tableau d’amortissement. D’après Aliou Sané et ses camarades, le Sénégal va payer... 7 millions F CFA tous les jours pendant 20 ans.

Le Sénégal a acquis un nouvel avion A-320 NEO neuf, en remplacement de l’appareil A-319, fabriqué en 2001, acquis en seconde main en novembre 2010, et mis en service depuis mars 2011. Pour justifier cet achat, le Gouvernement évoque la vétusté de l’appareil A-319, plus connu sous le nom de Pointe Sarène.

Vous pouvez réagir à cet article