« NOS SOCIÉTÉS ONT UN REGARD SUR LES FEMMES DÉFORMÉ PAR LA TRADITION »

news-details
Pr ABDOU AZIZ KÉBÉ

Les violences que subissent les femmes sont remises au goût du jour suite à l’assassinat de la jeune Bineta Camara à Tambacounda. En animant une conférence dans la ville de Thiès, ce samedi, Pr Abdoul Aziz Kébé a déploré le sort des femmes.

« Nos sociétés ont un regard quelquefois déformé par les prismes de la tradition sur les femmes et sur leur statut et leur responsabilité et souvent, (c’est) un regard qui marginalise la femme dans beaucoup de secteurs », a déploré le Délégué général au Pèlerinage à la Mecque.

Pour le professeur Kébé, même le thème de la conférence qu’il animait, « Islam, femme et société », est comme une « provocation » à l’endroit de l’establishment, visant à « déconstruire » des images que la société a de la femme. Pour lui, cette vision stéréotype que la société sénégalaise a de la femme ne relève pas de la religion mais plutôt de la tradition.

Il s’agit, a-t-il poursuivi, d’un « regard d’instrumentalisation de la femme au profit de l’homme, oubliant que l’homme et la femme (doivent avoir) une relation de complémentarité dans la dignité ».

Vous pouvez réagir à cet article