image

« NOTRE DIPLOMATIE SE PORTE TRÈS BIEN »

image

Souleymane Jules Diop, ambassadeur, délégué permanent du Sénégal à l’Unesco, s’est prononcé sur la diplomatie sénégalaise. Invité du Jury du Dimanche sur Iradio, Itv, il a soutenu que la diplomatie sénégalaise est un peu héritière de notre histoire.

« Elle est même constitutive de notre histoire. Les premiers sénégalais qui ont quitté nos côtes pour aller peupler le monde, ils étaient porteurs de notre culture. Ils étaient porteurs de notre héritage. Ils étaient porteurs aussi, quelque part, de notre savoir-faire et de notre intelligence. Le fait de partager, le fait de présenter et même le fait d’influencer d’autres cultures par leur moyen, par leur pratique, par leur langue sur les influences que nous avons sur la marche du monde un peu partout, c’était déjà la diplomatie sénégalaise », a-t-il déclaré.

Et ça, poursuit-il, le Sénégal l’a porté jusqu’à l’Unesco. « Vous savez que nous avions eu un directeur général qui s’appelle Amadou Makhtar Mbow qui, je le rappelle, a marqué cette institution. Quand vous arrivez ici, vous vous rendrez compte de l’immensité du travail qu’il a abattu et surtout de l’immense notoriété qu’il a portée et qui lui a permis de porter notre pays dans une instance où nous avons plus d’Etats que les nations unies », a dit Souleymane Jules Diop. Selon lui, notre diplomatie a fini d’influencer d’autres pays. L’influence, explique-t-il, c’est la capacité qu’a un pays à pouvoir influencer un autre pays ou une autre organisation sans pour autant utiliser des moyens coercitifs.

« C’est ça l’influence. L’influence est liée aussi à notre capacité à pouvoir proposer un modèle exemplaire. Par exemple, par notre démocratie nous pouvons influencer d’autres pays africains. Notre zone d’influence elle s’étend dans notre sous-région parce que notre sort dépend des pays de la sous-région. Et la capacité que nous avons eu à pouvoir porter notre armée aux frontières ou à l’intérieur d’autres pays pour y faire partager nos valeurs démocratiques, de stabilité ça, ça nous offre une zone d’influence. Et c’est bon pour l’avenir du Sénégal. C’est ce que nous avons fait en Gambie et en Guinée Bissau. L’influence se bâtit sous la base de soft power (…) », a aussi soutenu Souleymane Jules Diop.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (photo)

19 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article