image

« NOUS AVONS REPRIS UNE EXPLOITATION NORMALE » (DG)

image

Envahi par les eaux de pluie après le déluge du vendredi 5 août, le poste de Hann, isolé depuis lors, a pu reprendre ses clients. Une annonce faite ce lundi, par le Directeur général de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), Papa Mademba Biteye. « Nous avons repris une exploitation normale grâce à la résilience de notre système électrique. Nous sommes en train de mettre tout en œuvre pour qu’on puisse retrouver une exploitation normale qui nous permettra de pouvoir faire face à ce genre de situation », a-t-il garanti. S’exprimant après une visite au poste source de Hann, en compagnie de son homologue de l’ONAS, il a salué les « efforts des différents acteurs » dans le cadre du Plan Orsec déclenché par le chef de l’État, Macky Sall.

Une solution d’urgence déployée au poste source de Hann qui alimente une « bonne partie » de Dakar.
Interrogé par Emedia, Momar Sall, chargé de la maintenance des ouvrages transport, a expliqué que « c’est le poste HTA de 30 mille volts qui est indisponible ». Aussi, a-t-il confirmé : « nous sommes en train de confectionner en urgence un nouveau poste pour pouvoir soulager les populations et alimenter quelques quartiers actuellement en souffrance. On a déjà déployé de gros moyens et pendant la journée, on va pouvoir mettre en service ». Par ailleurs, a-t-il décrit : « c’est du matériel acquis par Senelec (pour) justement dans ces genres de situation, quand un poste source est en panne, déployer rapidement ces types de solutions pour soulager la population. » Il s’agit du « matériel lourd », demandant « beaucoup de logistiques », et qui étaient « stockés dans d’autres sites, qu’on est en train de déployer ».

Aliou Niass, chef du département Protection, ajoute que la solution « provisoire » comprend « une cabine mobile » qui permettra « de reprendre » quelques secteurs délestés : Parcelles Assainies, Pikine et Guédiawaye. Pour rappel, le poste source de Hann de la Senelec alimente « une bonne partie de Dakar », avec 19 départs.

« C’est une solution qui est fiable. Les équipements haute tension sont logés dans des containers. La partie (haute tension) est protégée de la pluie. C’est une solution provisoire le temps qu’on trouve une solution pérenne », a appuyé le technicien, soulignant que le transformateur va aussi « alléger » les départs qui servaient « de secours jusqu’à présent ».

Toutefois, la Senelec a déjà élaboré « une solution définitive » consistant « à déplacer ce poste » vers la Patte d’Oie » et qui permettra « de sortir définitivement de ce point bas », a dit Mademba Biteye. Qui constate qu’« on ne peut plus continuer à faire fonctionner ce poste dans son état actuel ».
En effet, parmi les dégâts, le faux plancher du compartiment réservé à la sécurité du réseau a été soulevé par les eaux dont l’évacuation se poursuit sur place.

Le Dg de la Senelec a aussi relevé pour s’en désoler que « des postes ont été construits malheureusement par des privés dans des zones inondables » : « Aujourd’hui, ces postes sont inondés. L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. On est obligé par mesure de sécurité d’isoler ces postes pour ne pas faire plus de dégâts. Maintenant, pour tous ces postes, Senelec est en train de faire un inventaire exhaustif de l’ensemble de ces postes pour voir comment les remplacer par des postes beaucoup plus modernes et ensuite en les mettant dans des positions beaucoup plus sécurisées, qui permettront aux populations, même en cas de fortes pluies, de continuer à disposer du service d’électricité ».

Die BA
Abdoulaye SYLLA (photo)

8 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article