image

« NOUS DEMANDONS QUE PARIS NOUS RESPECTE »

image

Entre Bamako et Paris, c’est un froid continu. Après la sortie de Florence Parly qui accuse la junte de multiplier les « provocations »et Jean-Yves Le Drian qui qualifie Assimi Goïta et Cie d’« illégitimes », c’est le ministre malien des Affaires étrangères qui réplique.

Invité de Rfi/France 24, Abdoulaye Diop a condamné les propos « inacceptables » des autorités françaises. « Je crois que les insultes ne sont pas une preuve de grandeur. Nous sommes disposés à discuter avec la France ou d’autres sur des questions de substances. Il ne s’agit pas de questions irresponsables. Ce que nous essayons de faire, c’est de défendre les intérêts de notre pays. Toute présence étrangère au niveau du Mali doit répondre aux règles maliennes, doit aussi aller dans le sens des intérêts supérieurs du Mali, surtout pour la présence des forces étrangères. Nous demandons que Paris nous respecte », a-t-il indiqué.

29 janvier 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article