image

« NOUS SOMMES OUVERTS À DES DISCUSSIONS DANS L’INTÉRÊT DES POPULATIONS »,

image

Pierre Goudiaby Atepa, se confiant sur la nouvelle configuration de l’Assemblée nationale, dans un entretien accordé au Groupe Emedia, a préconisé des retrouvailles, autour de la table des négociations, entre le Président Macky Sall et ses adversaires. « Mon souhait est de prendre la main de Sonko, la main du président Macky Sall et celles d’autres leaders politiques pour pacifier leurs relations dans l’intérêt suprême de la nation », a plaidé l’ingénieur architecte de renom, homme politique et entrepreneur économique. Interpellé sur cette démarche, Oumar SY, tête d’affiche des suppléants de Yewwi Askan Wi (YAW), s’est dit ouvert à ces discussions surtout dans le cadre du « travail parlementaire ».

« Si on nous invite à une discussion pour que les propositions de loi qui seront déposées au niveau de l’Assemblée nationale puissent rencontrer l’intérêt de la population (sénégalaise), mais nous n’en voyons aucun inconvénient, a-t-il réagi. Nous sommes ouverts à ces discussions tant que ce qui nous est présenté, se fait au bénéfice de la population. »

L’opposant s’est, toutefois, empressé d’ajouter que « ce que nous n’accepterons pas bien entendu, c’est qu’on amène des lois qui ne répondent pas aux besoins de la population. Dans ce cas-là, nous allons reprendre notre manteau d’opposant pour s’opposer à ce genre de situation. »

Le futur parlementaire, posant ses conditions, persiste et signe : « dans le cadre de l’Assemblée nationale, si effectivement ce qu’ils proposent en termes de lois, en termes de réformes, correspond à ce que nous nous considérons comme étant des réformes qui répondent à l’aspiration de la population. C’est seulement dans ce cas que nous pouvons discuter avec le pouvoir ».
A l’en croire, toute discussion semble être exclue hors de ce cadre.

Dié BA
Pape Doudou DIALLO (Photo)

21 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article