NOUVELLE ARRESTATION DE CINQ PARTISANS DE SONKO

news-details
SEDHIOU

D’autres soutiens de l’opposant et leader du Pastef – Les Patriotes, Ousmane Sonko, arrêtés. A Sédhiou, ils sont au nombre de cinq, deux hommes et trois femmes, dont la coordonnatrice Zone Sud des femmes du parti, Fatou Bintou Diédhiou.

Avant son arrestation, cette dernière nommée a eu le temps de s’exprimer, manifestant son soutien à son leader, Ousmane Sonko, et dénonçant "un complot orchestré" par le régime en place pour nuire à un adversaire politique.

"Ce plan d’actions est de combattre ce qui se passe dans notre pays", a-t-elle martelé, évoquant une "démocratie à terre" et des tentatives visant à "tuer politiquement leurs leaders" dont Ousmane Sonko. Ce qu’ils n’accepteront pas, a-t-elle prévenu, sur la Rfm.

A Dakar, les 17 femmes du Pastef arrêtées vendredi dernier, lors d’une manifestation après la levée de l’immunité parlementaire de leur leader, ont été déférées, ce lundi. Elles se trouvent actuellement dans la cave du Tribunal de Dakar, dans l’attente de faire face au procureur de la République.

Elles risquent une inculpation pour attroupement sur la voie publique et menace de troubles à l’ordre public.

Déjà, des femmes leaders politiques et membres de l’opposition sénégalaise, dénoncent vigoureusement leur arrestation. La présidente des femmes du Pastef, Maïmouna Dièye, et ses camarades ont été interpellées vendredi dernier, après la levée de l’immunité parlementaire de leur leader politique et député, Ousmane Sonko.

Les signataires de ce communiqué conjoint, dont plusieurs députées et responsables de mouvements citoyens, ont exprimé leur "soutien indéfectible" à ces militantes du Pastef et dénoncé "fermement toute entrave à la liberté d’expression et aux droits individuels et collectifs conférés par la Constitution de notre pays." Avant de réclamer leur libération "immédiate et sans condition".

Vous pouvez réagir à cet article