NOUVELLES RÉVÉLATIONS EMBARRASSANTES

news-details
Lamine Diack

Condamné à 4 ans de prison pour corruption et assigné à résidence en France depuis 2015, Lamine Diack avait connu un répit au mois de mai dernier marqué par son retour au Sénégal. Suite à la levée de l’interdiction de sortie du territoire français dont il faisait objet, le Jaraaf de Dakar, club sportif dont Diack a été président, s’était engagé à payer la caution de 500 mille euros pour permettre à l’ancien président de l’IAAF de rentrer au Sénégal.

Toutefois il semble que celui qui a dirigé l’athlétisme mondial de 1999 à 2015 n’en ait pas fini avec la rubrique scandales. D’après le site français d’informations Blast, Diack aurait perçu des “commissions occultes” dans le cadre de l’attribution en 2014 des championnats du monde d’athlétisme au Qatar. S’appuyant sur deux correspondances entre différentes protagonistes de l’affaire, ce site fondé par le journaliste d’investigations français Denis Robert, célèbre pour ses révélations dans l’affaire Clearstream, révèle que “4 500 0000 dollars ont été versés à Lamine Diack en récompense au soutien qu’il va apporter à l’Etat du Qatar pour l’organisation du Mondial 2017 d’Athlétisme”

Le premier document, “en date du 5 octobre 2011, émane du ministre de l’Economie et des Finances qatari, Youssef Hussein Kamal. Il est adressé au directeur du cabinet du prince héritier. Son contenu ne laisse aucun doute sur la raison des fonds versés au patron de l’athlétisme mondial”, révèle le site. On y lit ceci, indique Blast : “ Conformément aux nobles instructions de son Excellence le Sheikh Tamim Bin Hamad Al Thani, Prince héritier vénéré, un montant de 4,500,000 dollars américains a été versé à Monsieur Lamine Diack, Président de la Fédération internationale d’Athlétisme, en récompense au soutien qu’il va apporter à l’Etat du Qatar pour l’organisation du Mondial 2017 d’Athlétisme ». Le courrier indique également que la commission « a été transférée sur le compte en dollars de la société Oryx QSI numéro 100224834, domiciliée à la Qatar National Bank. »

Le second document, estime Blast, “porte le cachet de la société Oryx QSI. Daté du 14 octobre 2011, il est paraphé par Nasser Al Khelaifi, le président de de la chaîne Bein Sports et du PSG”. Dans cette missive ​​adressée au directeur de cabinet du prince héritier du Qatar , Al-khelaifi affirme, toujours d’après le site, qu’« une première partie de cette commission de Mr Lamine Diack, d’un montant de trois millions 3,000,000 de dollars américains, a été transférée sur le compte de la société PAMODZI SPORTS CONSULTING basé à Dakar – Sénégal ». Et le bénéficiaire serait Pape Massata Diack.

Rappelons que le président du PSG a été mis en examen en France pour corruption active par le juge Renaud Van Ruymbeke qui le soupçonne d’avoir voulu « acheter » les Mondiaux d’athlétisme 2017. En enquêtant sur le dopage des athlètes russes et ses ramifications financières, Van Ruymbeke avait découvert deux virements d’un montant total de 3,5 millions de dollars effectués fin 2011 par Oryx au profit de Pamodzi.

Contacté par Emedia.sn, Me Simon Ndiaye, un des avocats de Lamine Diack, a estimé "ne pas avoir de commentaires à faire à ce stade".

Vous pouvez réagir à cet article