image

NOUVELLES SANCTIONS CONTRE LA GUINÉE ET LE MALI ?

image

Un sommet extraordinaire des chefs d’États de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) s’ouvre dimanche 7 novembre à Accra, au Ghana. Il sera consacré à la situation en Guinée et au Mali, où des militaires ont pris le pouvoir via un coup d’État. Parmi les enjeux, d’éventuelles sanctions, ciblées ou économiques.

À Accra, les discussions vont notamment tourner autour de la durée du pouvoir militaire dans les deux pays. À Conakry, contrairement à Bamako, il n’y a pas de véritable front anti-junte avec des manifestations et un gouvernement civil vient d’être mis en place.

Dans la capitale malienne, le chronogramme qui fixait à fin février 2022 l’organisation des élections présidentielles et législatives est quasiment caduc. Car le gouvernement malien entend, avant de fixer de nouvelles dates, organiser des « Assises nationales ». Mais une partie de la classe politique a déjà annoncé qu’elle boycottera ces « Assises ».

L’autre enjeu de la rencontre d’Accra est de savoir si des sanctions vont être adoptées à l’encontre du Mali et de la Guinée. Et si oui, si elles seront économiques ou ciblées, donc contre des individus spécifiques.

EMEDIASN

7 novembre 2021