NUIT MOUVEMENTÉE À GUÉDIAWAYE : LA MAIRIE DE NDIARÈME LIMAMOULAYE SACCAGÉE

news-details
PROJET KMS 3

Ça a chauffé, cette nuit, dans la banlieue dakaroise. Ndiarème Limamoulaye, une des cinq communes d’arrondissement de la ville de Guédiawaye, a été le théâtre d’affrontements entre des habitants et des forces de l’ordre. Les locaux de la Mairie de la localité ont été même saccagés par les manifestants. Le projet de construction d’un château d’eau dans le cadre du projet KMS3 ne passe pas. L’infrastructure sera érigée sur un terrain de football de la commune. D’où la colère des jeunes.

Au banc des accusés, le maire de la commune de Ndiarème Limamoulaye et le Préfet de Guédiawaye. "Si le maire avait protégé le terrain tout ceci n’aurait pas eu lieu. Nous ne sommes pas contre le projet KMS3 mais seulement l’entreprise dit qu’elle a besoin de 3 000 m2 alors que le terrain fait plus de 5 000 m2. Elle n’a qu’à prendre ce qu’elle veut et nous laisser le reste", martèle Mor Ngom, un témoin au micro du correspondant d’iRadio.

L’édile de la commune, Baïdi Seye, condamnant les actes de vandalisme, tend la main aux jeunes. "Ce sont mes éléments d’ici qui m’ont interpellé pour me dire qu’il y avait des camions de police stationnés. C’est certainement la raison de la colère des enfants. Nous sommes à l’ère où il faut négocier pour aboutir à un accord", a-t-il réagi.

En face, les jeunes sont déterminés à préserver leur unique espace selon eux.

Vous pouvez réagir à cet article