OBSÈQUES D’IDRISS DEBY SUR FOND DE TENSIONS : PLUSIEURS CHEFS D’ETAT À NDJAMENA

news-details
TCHAD

Les obsèques du défunt président et maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, seront célébrées ce vendredi, 23 avril, à N’Djamena, avant son inhumation dans sa région natale dans le Nord-Est, près de la frontière soudanaise.

Plusieurs chefs d’État sont attendus à ses Obsèques dont la cérémonie se déroulera à la place de la Nation de la capitale tchadienne, en face du Palais présidentiel. Des tentes y ont été dressées. Le protocole se poursuivra avec un dépôt de gerbe de fleurs. Puis, feu Idriss Déby recevra les hommages de sa famille biologique, politique et de ses compagnons d’armes.

Le chef de l’État français, Emmanuel Macron, est arrivé jeudi soir au Tchad.

Son avion a atterri sur la piste de la base militaire Adji Kosseï de N’Djamena, qui abrite le QG de Barkhane, la force française antijihadiste au Sahel, dont l’état-major est basé dans la capitale tchadienne. Emmanuel Macron a été escorté jusqu’à l’ambassade de France par des blindés de Barkhane, a rapporté un autre journaliste de l’AFP.

Le président Guinéen, Alpha Condé, est, toutefois, le premier chef d’État à atterrir à Ndjamena. Plusieurs autres présidents sont également annoncés.

Idriss Déby est mort lundi, selon la présidence tchadienne, à l’âge de 68 ans, des suites de blessures subies au front contre des rebelles. La nouvelle a été annoncée, mardi dernier, à la télévision d’État. Le successeur d’Hissein Habré, qui dirigeait le Tchad d’une main de fer depuis 30 ans et partenaire-clé des Occidentaux dans la lutte contre les jihadistes au Sahel, est mort lundi à l’âge de 68 ans des suites de blessures reçues au front dans le nord du pays, où il était allé commander en personne l’offensive de ses troupes contre des rebelles, selon l’armée.

Vous pouvez réagir à cet article