image

OCTOBRE, LE MOIS DE TOUS LES DANGERS POUR LES MINISTRES

image

Dire que le Président Macky Sall a fixé le cap pour son gouvernement dit de combat relève d’un secret de polichinelle. Et le mois d’octobre passe pour être le deadline qu’il a mis sur la table du conseil des ministres et en présence de ces derniers, au complet.

Face à la conjoncture économique actuelle, note le communiqué du conseil des ministres du mercredi 28 septembre, le président de la République a demandé au Premier ministre, au ministre des Finances et du Budget, au ministre du Commerce, de la Consommation et des PME et aux autres ministres impliqués, de veiller à l’application effective des décisions et mesures arrêtées, à l’issue de la concertation du lundi 26 septembre dernier au palais , avant fin octobre 2022, pour protéger davantage les consommateurs, sécuriser les approvisionnements en denrées et produits essentiels ; maitriser les prix et réguler davantage le Loyer.

Invitant les ministres à agir en mode « Fast Track » et à asseoir la culture du résultat dans tous les secteurs, le Président Macky Sall a, dans la même foulée, demandé la finalisation, avant fin octobre 2022, de la réforme de la Commande publique en veillant à la mise en cohérence des missions et procédures de l’Autorité de régulation et de la Direction centrale de la Commande publique.
Pour couronner le tout, Macky Sall a enfermé son nouveau gouvernement dans un créneau temporel de douze mois en invitant chaque ministre à lui présenter (sur la période octobre 2022 et octobre 2023), des actions ministérielles ciblées et chiffrées, avec un calendrier d’exécution des projets et de réalisation des réformes. Tout pour dire que l’équipe dirigée par le Premier ministre Amadou est averti par un Macky Sall qui sait pertinemment que le temps en joue pas en sa faveur parce que 2024, c’est juste après octobre 2023.

Mandiaye THIOBANE

29 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article