« "OM AFRICA" PARTICIPERA À CRÉER DES VOCATIONS CHEZ DE NOMBREUX JEUNES AFRICAINS »

news-details
Nicolas Pompigne-Mognard, DG APO GROUP

L’Olympique de Marseille et APO Group annoncent un partenariat officiel pour promouvoir le programme de développement du football "OM Africa". Dans cet entretien accordé à Emedia, Nicolas Pompigne-Mognard, fondateur et Directeur général de APO Group, revient sur les contours d’un tel partenariat et évoque les pistes de développement qu’il pourrait engendrer, pour le plus grand bonheur de l’importante fanbase du club marseillais en Afrique.


APO Group, que vous dirigez, vient de nouer un partenariat avec l’Olympique de Marseille, club français de football. Quelles sont les grandes lignes de cette collaboration ?

« Les liens entre l’Olympique de Marseille et l’Afrique ont toujours été très forts. S’appuyant sur son fier héritage africain, l’Olympique de Marseille a lancé ‘OM Africa’, un programme de développement du football entièrement dédié à l’Afrique. L’accord pluriannuel qui vient d’être signé fait d’APO Group le tout premier Partenaire Officiel africain de l’Olympique de Marseille et vise principalement à développer le programme "OM Africa". »

L’OM est un des clubs les plus suivis dans le continent, et principalement en Afrique francophone mais cette donne évolue progressivement avec la forte poussée d’autres grands clubs français et européens. En quoi ce partenariat pourra-t-il influer sur cette perception de l’OM ?

« L’OM dispose de dix fan-clubs dédiés en Afrique et compte plus de quatre millions de fans africains sur les médias sociaux, soit 38,7 % de sa base mondiale de fans. Le club dispose d’une académie de football au Sénégal, à Diambars, et de trois écoles ‘OM Africa’ à Alger, Tunis et Port-Harcourt (Nigeria). L’OM est le tout premier club français et européen à avoir défini une stratégie de développement international – exclusivement – orientée vers l’Afrique car ses dirigeants sont animés par la volonté de participer au développement du continent africain. Tout comme moi, ils considèrent le sport comme un moyen précieux de promouvoir l’éducation, la paix, la prévention de la violence, l’égalité des sexes et la santé à travers le continent. C’est parce que nous partageons cette même vision que nous avons noué ce partenariat. Et c’est pour cette raison que je me suis engagé, au nom d’APO Group, ainsi qu’en mon nom personnel, à apporter à l’Olympique de Marseille un soutien sans faille et à mobiliser l’ensemble de nos ressources et de notre réseau. »

Le lancement d’OM Africa a été fait en grandes pompes il y a deux ans. Mais aujourd’hui, les activités semblent au point mort depuis. Est-ce une occasion de relancer ses activités et comment comptez-vous vous y prendre, le cas échéant ?

« Le lancement d’OM Africa a eu lieu en décembre 2019, soit un mois seulement avant que le COVID-19 n’atteigne la France. De nombreux projets et de nombreuses activités ont donc été mises en suspens. »

Sur le plan sportif, hormis le jeune sénégalais Khadim Bamba Dieng en provenance de Diambars, le constat est l’OM recrute de moins en moins en Afrique alors que la tradition du club faisait qu’il y avait régulièrement une forte présence de joueurs en provenance du continent africain dans l’effectif. Est-ce que OM Africa pourrait être un pont en ce sens ?

« Parmi les légendes du football africain qui ont joué à Marseille figurent Abedi Pelé, Didier Drogba et Mamadou Niang, et le club s’est révélé être une porte d’entrée sur la scène internationale pour des dizaines d’autres joueurs africains. Le programme OM Africa participera, à n’en pas douter, à créer des vocations chez de nombreux jeunes africains ! »

Entretien réalisé par Babacar Ndaw FAYE

Vous pouvez réagir à cet article