« CERTAINS TRAITEMENTS SEMBLENT LIMITER LA GRAVITÉ OU LA DURÉE DE LA MALADIE »

news-details
COVID-19- OMS

La recherche s’intensifie pour trouver un vaccin contre le coronavirus qui sévit dans le monde, faisant plus de 278 mille morts dont près de 77 mille aux États-Unis. Dans ce sillage, Dr Margaret Harris, porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que les travaux pour développer un vaccin se déroulaient à un rythme « plus rapide que jamais dans l’histoire. »

D’ailleurs, elle a fait part de « données positives ». Ainsi, « nous avons certains traitements qui semblent, selon des études qui n’en sont qu’à leur début, limiter la gravité ou la durée de la maladie », a-t-elle précisé. Mais, elle s’est empressée de mettre un bémol : « Nous n’avons rien encore qui puisse tuer ou arrêter le virus. »

En attendant, les pays du monde sont invités à mettre en œuvre la batterie de mesures, y compris le dépistage, la recherche des cas contacts, l’isolement, et la surveillance de la situation générale.

Vous pouvez réagir à cet article