OPÉRATION COUPS DE POING : LE SERVICE D’HYGIÈNE INVESTIT LES QUARTIERS DE DAKAR

news-details
CORONAVIRUS

Après Ngor, Ouakam, et Yoff, hier, ce vendredi, le service d’hygiène va investir les communes de Dakar-Plateau, et Fann-Point E-Amitié. Et demain samedi, ils seront à Gorée, Fass-Colobane, Gueule Tapée. Ce, dans le cadre des opérations de désinfection visant à "anéantir" le virus responsable du coronavirus, dans le département de Dakar.

Une opération qui fait suite au "dispositif sommaire sur le terrain en vue de mener des campagnes de sensibilisation sur les mesures d’hygiène individuelle et collective pour contenir cette menace", explique le major Alla Ngom, chef de la sous-brigade départementale d’hygiène de Dakar. Qui poursuit, sur Sud fm : "Ça, c’était la stratégie-bouclier (mais) maintenant que l’épidémie a affecté le territoire sénégalais, il faut élever les mesures. On est allé donc à la stratégie dite épée avec des opérations "coups de poing". Donc, nous avons lancé sur toute l’étendue du département de Dakar, même sur toute l’étendue du territoire national, des opérations de désinfection d’envergure. Et le chef de l’État, (Macky Sall), a mis à la disposition du service d’hygiène des moyens stratégiques modernes adaptées à la riposte." Toutefois, pas de précisions sur la nature de ces moyens.

Une chose est sûre, rassure le major : "Nous avons deux atouts majeurs, c’est la connaissance parfaite de l’environnement opérationnel mais également la maîtrise des techniques de désinfection. Le virus ne résiste pas à l’action du service d’hygiène. Cette action de désinfection fait partie de la stratégie mondiale de lutte contre l’épidémie. Quand vous regardez ce qui s’est passé en Chine qui était l’épicentre de cette épidémie, la politique de prévention et de riposte était articulée en trois dimensions : confinement, campagnes de désinfection d’envergure, et prise en charge effective des cas. L’État du Sénégal s’inscrit dans cette orientation".

Vous pouvez réagir à cet article