OPÉRATION FENNDI– 200 MILLIONS ET 67 CAMIONS HYDROCUREURS MOBILISÉS

news-details
INONDATIONS

L’opération ’’Fenndi’’ (tarir, en langue wolof) a été lancée ce lundi, 21 septembre, plus de quinze jours après le déclenchement du Plan Orsec, organisations des secours contre les inondations, par le chef de l’Eétat, Macky Sall, le 6 septembre dernier. L’objectif principal est de pomper les eaux pluviales des quartiers inondés. Près 200 millions F CFA sont mobilisés pour le démarrage.

Al Hassan Sall, le Gouverneur de Dakar, qui a présidé la cérémonie de lancement, a présenté 67 camions hydro-cureurs et autres engins lourds. "Dès après ce lancement, ils vont prendre d’assaut les zones inondées. Donc, une répartition a déjà été faite. Et chaque Préfet partira avec un lot de camions hydro-cureurs. C’est la pluie de ce matin qui a pratiquement tout perturbé mais nous avons, en plus de cela, une quinzaine d’engins lourds", a-t-il assuré.

Keur Massar, une des communes les plus touchées par les inondations, va bénéficier d’un traitement spécial. Dans ce sillage, a indiqué l’autorité administrative : "nous avons mis le focus sur l’Unité 3 des Parcelles Assainies mais en plus de ce point, les sapeurs-pompiers sont à pied d’œuvre pour que dans les points les plus reculés de Dakar qu’on puisse y assurer le pompage."
Juste après le pompage des eaux, une opération de saupoudrage suivra avec le volet hygiène de l’opération.

Par ailleurs, les structures sanitaires seront également appuyées en médicaments. "Nous avons dénombrés 164 postes et centres de santé. Pour chaque structure un bon en médicaments d’une valeur d’un million sera mis à la disposition du responsable de la structure", a dit Al Hassan Sall.

Dans un discours télévisé le 8 septembre dernier, suite à une réunion au Palais sur la question des inondations, le chef de l’Etat, Macky Sall, avait annoncé, comme première mesure d’urgence, la décision de dégager une enveloppe de dix milliards FCFA en faveur des populations touchées par les pluies diluviennes enregistrées début septembre.

De cette enveloppe, un montant de 3 milliards FCFA cash devrait directement aller auprès des populations, avec des produits de première nécessité (denrées alimentaires, matelas, etc.). Depuis les cash-transferts ont été lancés par Mansour Faye, le ministre du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, la semaine dernière, à Keur Massar.

Les sept milliards qui restent devront être utilisés pour apporter une première réponse technique pour l’évacuation des eaux pluviales stagnantes.

Vous pouvez réagir à cet article