OUAKAM : HUIT JEUNES ARRÊTÉS ET L’ELECTRICITE COUPÉE

news-details
APRÈS LES ÉCHAUFFOURÉES

Ça chauffe toujours à Ouakam où des affrontements ont éclaté, ce mercredi, 30 septembre, entre les forces de l’ordre, qui usent de grenades lacrymogènes, et les jeunes issus des 79 familles de militaires retraités, devant être délogés. Ces derniers, dans une colère noire, ont envahi la rue pour protester contre cette décision, à coups de lance-pierres.

Aux dernières nouvelles de cette folle journée, Emedia apprend l’arrestation de huit jeunes, par les gendarmes. Derrière, les agents de la SENELEC sont passés, coupant l’électricité dans les maisons concernées.

Expulsées, ces familles, qui occupent les lieux depuis plus de quarante ans, n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Au moment où la Coopérative militaire de construction (Comico), se dit être dans ses droits, brandissant une décision exécutoire de justice rendue par la Cour suprême, sur le litige autour du titre foncier n°1143/Nga sis à Ouakam Terme-Sud.

En effet, la juridiction a, par arrêt n°48 du 26 décembre 2019, confirmé la pleine propriété de la Comico, sur l’extrait dudit titre foncier acquis auprès de l’État du Sénégal, le 16 octobre 2008, ordonnant en même temps l’expulsion de ces occupants jugés « irréguliers » des lieux.

Vous pouvez réagir à cet article