OUMAR GUÈYE : « LA VILLE DE DAKAR N’A PAS SA RAISON D’ÊTRE »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Va-t-on vers la suppression de la ville de Dakar ? Oumar Guèye serait tenter de répondre par l’affirmatif. Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, qui était l’invité du Jury Du Dimanche (JDD), sur Iradio (90.3) et iTv, note que ’’la ville de Dakar, tout comme les 4 autres villes (Pikine, Guédiawaye, Rufisque et Thiès) n’ont pas leur raison d’être’’. Selon le ministre, le Code général des collectivités territoriales ne reconnait pas de ville. La commune et le département sont les deux seules entités qui existent dans ce code. ’’ La situation de Dakar est hybride. Logiquement, si l’on s’en tient au Code général des collectivités territoriales, il y aura un département : Dakar et ses 19 communes. La ville n’a pas sa raison d’être. On ne peut être en même temps département et commune. Aujourd’hui, nous devons nous conformer au code. C’est à dire, l’existence de deux entités que sont le département et la commune », a-t-il signalé.

Interpelé sur la tenue des élections locales, le ministre Oumar Gueye estime que ce sont ces anomalies qui doivent être corrigées avant son organisation. Pour lui, le retard sur la tenue de ces joutes électorales est du à un certain nombre de points que les acteurs doivent finaliser. ’’ Depuis que le Sénégal existe, les élections locales ne se sont jamais tenues à bonne date. Je ne dis pas que c’est une bonne ou mauvaise chose. Mais, dans le contexte particulier que nous sommes, on doit finaliser un certain nombre de choses. Il y a le dialogue politique qui est en train de se dérouler », explique le ministre. Qui poursuit : ’’Nous sommes aussi dans un contexte d’Acte 3 de la décentralisation. Cette dernière a comme le postulat d’organiser le Sénégal en territoire viable, compétitif et porteur de développement durable. Nous devons évaluer cet acte 3 avant d’aller à sa seconde phase ».

Vous pouvez réagir à cet article