OUMAR GUEYE : « LES POPULATIONS NE PRENDRONT PAS DE "BATEAUX", CETTE ANNÉE »

news-details
INONDATIONS

"Les populations ne prendront pas de bateaux, cette année". La promesse a été faite par le ministre des Collectivités territoriales et Porte-Parole du Gouvernement, Oumar Gueye, hier, lors de la restitution des conclusions de la mission d’informations parlementaires sur les inondations.

Et pour cause, a-t-il expliqué, dans des propos repris par L’As, sur la phase d’urgence de drainage des eaux dans le cadre du PROGEP 2, 95% des travaux ont été réalisés : "c’est une performance à saluer. Ces travaux concernent les quartiers Aïnoumady, Darou Rahmane, cité Mame Dior et Camille Bass et consistent à faire des canalisations de grande envergure avec une largeur de plus de 3 m, et une profondeur d’un mètre. Ces canalisations de drainage amènent l’eau à la forêt classée de Mbao où 7 bassins sont constitués, et chaque bassin peut contenir jusqu’à 35 m3. Ils seront reliés après par des tranchées avant de drainer l’eau vers le marigot de Mbao."

Le ministre de poursuivre : "les travaux devraient durer une année. Mais on a instruit l’entreprise de l’exécuter en six mois." Dans le même ordre d’idées, il a soutenu que, concernant l’Unité 3 de Keur Massar qui a subi les conséquences des inondations, ils vont mettre un "système de pompage avec des pompes très puissantes de 500 m3 par heure. On a déjà commandé des tuyaux Anaconda qui vont sortir autonome de Dakar (PAD) demain (ndlr : aujourd’hui mardi, 29 juin)".

En septembre 2020, des pluies diluviennes avaient causé d’énormes dégâts dont des inondations presque partout sur le territoire national. Des jeunes avaient exprimé leur rage, assiégeant la rue, dénonçant le manque de planification des pouvoirs publics et le manque persistant de solutions structurelles

A Keur Massar, une des zones les plus touchées, sur les 140 quartiers, les 100 étaient sous l’eau. L’une des explications fournies par le député-maire, Moustapha Mbengue, c’est que dans une bonne partie de ces quartiers, il n’y a pas de canalisations. Etonnant ! Puisque des concessions ont été construites par des structures de l’État du Sénégal. "Les images avec les zodiac, c’est un lotissement de la SN HLM. C’est des Parcelles Assainies qui ne sont pas assainies. Il y a aussi le plan Jaxay, des sinistrés recasés après les inondations du temps de (l’ex-président) Wade", précisait-il pour s’en désoler.

Devant la catastrophe, l’édile invitait ainsi l’État à agir : "après l’hivernage, il faut accélérer le projet pour canaliser toute la commune de Keur Massar afin qu’il n’y ait plus d’inondations".

Vous pouvez réagir à cet article